Introduire un changement dans une entreprise n’est pas chose facile, on lui préfère souvent d’ailleurs, dans le milieu professionnel, le nom de « réorganisation » ou « transformation », ou tout autre terme moins effrayant. Car le changement renvoie toujours inévitablement à l’idée de la perte ou de la fin de quelque chose.

En tant que managers, vous souhaitez introduire du changement dans vos équipes mais craignez la réaction de vos collaborateurs. Accompagnez-les sur le chemin du changement afin de le rendre véritablement positif.

Dans cet article, nous vous donnons des clés pour faire face au changement.

Pourquoi le changement fait-il si peur ?

Comme nous l’avons dit précédemment, le changement est intrinsèquement lié à l’idée de perte ou de fin. Il y a donc fort à parier que tout changement sera accompagné d’un processus de deuil. Or, ce dernier est vécu individuellement et différemment, il a une part d’imprévisible. La période de deuil peut être plus ou moins longue, plus ou moins chaotique en fonction de chacun, de chaque personnalité ou état d’esprit.

Le deuil, c’est bien ce qui fait peur dans le changement, et puisqu’il est un passage obligé et immuable, il est essentiel de s’y préparer pour affronter sereinement le futur.

Au sein d’une entreprise, d’un service ou d’une équipe, toute personne est différente et susceptible de vivre plus ou moins bien le changement, or le bon fonctionnement de l’ensemble repose sur son acceptation par chacun, c’est pourquoi en tant que managers vous devez apprendre à accompagner vos collaborateurs dans le changement ou toute transformation qui les concerne de près ou de loin.

Et vous, comment réagissez-vous au changement ?

Pour apprendre à gérer le changement, il faut d’abord avoir été confronté soi-même à la perte ou fin  de quelque chose. C’est pourquoi, afin d’illustrer nos propos et vous aider dans votre compréhension, nous vous proposons d’abord un petit exercice.

  • Prenez une feuille de papier et découlez-la en 8 morceaux de taille identique
    • Sur les deux premiers morceaux (1 et 2), inscrivez le prénom et le nom des personnes avec qui vous aimez travaillez ou vivre
    • Sur les deux morceaux suivants (3 et 4), inscrivez les activités ou tâches que vous aimez particulièrement faire
    • Sur les deux morceaux suivants (5 et 6), inscrivez les outils ou applications que vous aimez utiliser
    • Sur les deux morceaux suivants (7 et 8), inscrivez les compétences que vous préférez

Contexte de l’exercice :

  • Votre entreprise a fait appel à un consultant extérieur pour proposer des améliorations dans le fonctionnement de l’entreprise. Celui-ci suggère alors un certain nombre d’ajustements dans les travaux réalisés par différents services…

… Cette action provoque la perte de deux morceaux de papiers. Choisissez lesquels vous perdez et rendez concrète cette disparition en les mettant à la poubelle.

  • Quelques semaines plus tard, le consultant revient dans votre entreprise et suggère de nouveau quelques ajustements…

… Cette nouvelle action provoque la perte de deux autres morceaux de papier. Choisissez lesquels et rendez concrète cette disparition en les mettant à la poubelle.

  • Un mois plus tard, bien que vous ayez suivi les recommandations du consultant, la santé de l’entreprise est mauvaise. Malgré les efforts déjà consentis, la direction vous réclame un dernier effort pour éviter la catastrophe. L’ensemble des salariés soutient cette décision et conclusion à la nécessité d’un changement pour éviter la fermeture de l’entreprise…

… Cette nouvelle action provoque la perte de deux autres morceaux de papier. Choisissez lesquels et rendez concrète cette disparition en les mettant à la poubelle.

A ce stade de l’exercice, il vous reste deux papiers. Regardez-les et appréciez-les. Ils vont vous aider à sortir de cette mauvaise passe.

  • Trois mois plus tard et pour faire face à la concurrence, votre entreprise lance une campagne agressive de réduction des coûts. Votre capacité à prendre des décisions est réduite de manière significative…

… Retournez les deux papiers restants, pliez-les, mélangez-les, tirez-en un, gardez-le et jetez l’autre.

Cela représente la perte du pouvoir de prendre des décisions que vous aviez jusqu’à présent.

  • Après quelques mois, l’entreprise fonctionne à nouveau. Un grand groupe américain décide de la racheter à bon prix. Les différents actionnaires en tire un beau bénéfice. Malheureusement, peu de temps après le rachat, les nouveaux actionnaires décident de délocaliser votre unité en Chine. Vous êtes licenciés…

… Vous perdez le dernier bout de papier.

Répondez aux questions suivantes :

  • Comment avez-vous réagi lorsque les morceaux de papier ont disparu les uns après les autres ?
  • Qu’avez-vous ressenti lorsque l’un des papiers a été retiré par le hasard ?
  • Que représentait ce dernier morceau de papier pour vous ?
  • Qu’avez-vous ressenti lors de la perte de ce dernier morceau de papier ?
  • Si vous refaisiez l’activité maintenant, que feriez-vous ?

Faire face au changement

Nous connaissons bien la courbe du deuil introduite par la psychiatre suisse Elisabeth Kübler-Ross souvent utilisée pour accepter la perte d’une personne chère. Il en va de même lorsqu’il s’agit de choses immatérielles, telles l’acquisition de nouvelles compétences, l’utilisation de nouveaux outils, le départ de collaborateurs aimés, une promotion, la délocalisation d’un service… Ce sont autant d’événements professionnels qui peuvent perturber le bon fonctionnement de l’ensemble.

En tant que managers, vous devrez vous aussi faire votre deuil, mais le faire plus rapidement afin d’être capables par la suite d’aider vos collaborateurs dans leur cheminement. Votre rôle est de vous assurer qu’aucun d’eux ne reste bloqué dans l’une des phases de la courbe du deuil et n’intègre pas le changement.

L’accompagnement que vous offrez à vos collaborateurs doit permettre de lever les éventuelles réticences et résistances à la nouveauté proposée afin que le changement soit positif et réussi. Le risque d’un rejet du changement est d’engendrer des surcoûts et des tensions au sein des équipes et de fragiliser l’ensemble de l’entreprise.

Vous pouvez à votre tour proposer l’exercice ci-dessus à vos collaborateurs afin qu’ils prennent conscience eux-mêmes de la situation et des émotions qu’ils vivent lorsqu’ils sont confrontés à la perte ou la fin de quelque chose.

Conclusion

Face à un changement, provoqué par nous, managers, ou par nos managers, nous ne sommes pas tous égaux en termes de comportement.

En tant que managers, il en va de votre rôle de faciliter l’acceptation du changement en accompagnant vos collaborateurs dans leur processus de deuil. Pour cela, vous devez d’abord être capables d’en distinguer toutes les phases. Une introspection peut être la bienvenue dans cet apprentissage.

Pour en savoir plus sur le management du changement, contactez-nous !

 

Vous avez aimé ce billet ? Vous souhaitez recevoir chaque nouveau billet dans votre messagerie ? Histoire de Réussir