Dans un monde du travail aussi concurrentiel que le nôtre, les managers craignent de voir partir les meilleurs éléments de leurs équipes. Meilleures rémunérations, emploi du temps flexible, évolutions de carrière nombreuses… Beaucoup de facteurs peuvent convaincre vos collaborateurs d’aller voir si l’herbe n’est pas plus verte chez la concurrence. La satisfaction générale des salariés est un enjeu et une mission quotidienne pour les entreprises.

Avant qu’il ne soit trop tard, nous vous exposons aujourd’hui les points auxquels faire attention si vous voulez garder vos meilleurs collaborateurs à vos côtés.

La tendance à la mobilité

La crise de l’emploi des années 2000 en France, mais aussi l’inscription dans les mentalités d’ambitions professionnelles plus grandes qu’avant, font que les collaborateurs, notamment les jeunes talents, sont en veille permanente. Elles « scrutent » plus ou moins activement le marché de l’emploi, même si elles se sentent parfaitement bien dans leur poste et équipes actuels, à l’écoute de toute opportunité plus intéressante. Ces jeunes générations n’ont plus peur de démissionner, au contraire, elles font jouer la concurrence. Elles considèrent la mobilité comme une chance et sont attentives à l’environnement et aux mouvances du monde du travail.

Les meilleurs éléments sont mêmes chassés et sollicités, sur place, sans faire aucune démarche. De bons arguments dans la bouche de votre concurrent et voici perdu un élément de qualité de votre équipe.

En outre, l’ouverture à l’international du marché français a démultiplié le nombre de menaces : la compétition se fait désormais à l’échelle mondiale.

Enfin, la tendance à la mobilité peut aussi être interne, comme une contagion, au sein de l’entreprise. La perte d’un bon élément de l’équipe peut faire basculer cette dernière : installation d’une mauvaise ambiance, non-atteinte des objectifs, et l’équipe chavire. Ainsi, le départ d’un collaborateur qui œuvrait comme pilier de l’équipe peut provoquer une réaction en chaîne et vous faire perdre l’équipe au complet. Vous l’aurez compris, il est préférable de satisfaire les membres de vos équipes, en commençant par les leaders.

Pourquoi vos collaborateurs pourraient vouloir partir ?

Il est important voire essentiel, en tant que manager, que vous sachiez anticiper les éventuelles raisons que vos collaborateurs, et notamment les meilleurs, auraient de partir. Certains points en particulier sont à soigner et doivent retenir votre attention.

D’après plusieurs études, le revenu, le style de management, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, les valeurs de l’entreprise et les perspectives d’évolution de carrière sont les principales causes de départ des collaborateurs.

Le revenu

Tout travail mérite salaire : ainsi, pour garder vos meilleurs collaborateurs, les 20% qui produisent 80% des résultats, vous pouvez envisager de les augmenter ou de les promouvoir.

Les concurrents qui voudront chasser vos meilleures recrues mettront systématiquement l’argument des revenus en avant, or, si vos collaborateurs sont satisfaits de leur rémunération, cet argument ne parviendra pas à les convaincre.

Toutefois, il faut nuancer : celles et ceux qui touchent déjà de hauts revenus seront moins sensibles à cet aspect. Ils porteront davantage de valeur à l’ambiance de travail, à l’éthique de l’entreprise et autres aspects.

Le management

Les éléments de qualité veulent un manager de qualité. Autrement dit, il leur est essentiel d’avoir un manager qui tient la route, car eux-mêmes tiennent la route. En même temps, on les comprend ! Ils sont bons, ils montrent des résultats, atteignent les objectifs, pourquoi pas vous ?

Un bon manager est un manager charismatique, bon communiquant et bon stratège, à l’écoute, ambitieux, bienveillant et expressif.

L’équilibre de vie

Vos collaborateurs sont ambitieux, notamment les plus jeunes. Ils rêvent de longues et belles carrières, évolutives et stimulantes. Mais vos collaborateurs ont aussi envie de construire leur vie personnelle, de vivre leurs passions privées, d’avancer dans la vie. Sachez doser leur charge de travail, et d’ailleurs la meilleure façon de le faire est de les laisser faire. L’autonomie est un bon moyen d’offrir à vos collaborateurs l’équilibre qu’ils recherchent. En étant autonomes, vos collaborateurs se montrent plus investis et donc plus productifs. Ils en font plus en moins de temps et peuvent ainsi vaquer à leurs occupations privées.

L’éthique

De nos jours, les grandes organisations s’investissent de plus en plus dans des causes humanitaires. Cela est un moyen de faire la fierté de leurs salariés.

De plus en plus, les collaborateurs ont besoin de porter les mêmes valeurs que l’entreprise dans laquelle ils travaillent, ils ont besoin de s’identifier, de s’y sentir bien physiquement et moralement, et de donner du sens à leurs actes. La culture d’entreprise est fondamentale pour garder vos meilleurs éléments : sinon, ils iront voir ailleurs, ce concurrent bien plus éco-responsable que vous !

Les évolutions de carrière

Vos collaborateurs ont la bougeotte. Aujourd’hui, ils ont envi d’évoluer. Et bien souvent, la raison n’est pas monétaire. Vos collaborateurs ont envie d’en faire plus, de voir autre chose, de se former.

En tant que managers, vous devez montrer à vos collaborateurs de quelle façon ils pourront évoluer, et cela ne doit pas être que des promesses. Vous devez les faire rencontrer de véritables opportunités d’évolution et les accompagner dans leur montée en compétences. De cette façon, ils n’auront pas envie de saisir l’opportunité du voisin !

Et vous ?

En tant que managers, vous êtes un pilier de l’équipe. Or, comment voulez-vous convaincre vos meilleurs éléments de rester si les fondations mêmes de la structure est tremblante ?

Régulièrement, vous devez faire un point sur votre état, physique et mental. Vous devez vous sentir bien, dans votre poste et votre équipe, pour donner à vos collaborateurs l’envie de travailler avec vous et pour vous. Impliquez-vous dans l’équipe et montrez de la joie, cela contribuera au bien-être de vos collaborateurs.

 

Conclusion

« Je pars ? Je reste ? Je suis face à un dilemme. »

Ne laissez pas l’occasion à vos collaborateurs de douter. Ne laissez pas non plus l’opportunité à vos concurrents de faire douter vos collaborateurs. Prenez les devants et soignez tous les aspects que nous avons cités précédemment. Vos meilleurs collaborateurs ne partiront pas s’ils trouvent en vous ou grâce à vous, une bonne raison de rester. Donnez-leur cette raison !

Pour en savoir plus sur les bonnes méthodes pour garder les meilleurs collaborateurs dans votre entreprise, contactez-nous !

 

Vous avez aimé ce billet ? Vous voulez recevoir chaque nouveau billet dans votre messagerie ? Histoire de Réussir.